chien-conseil-pro

Quels sont les symptômes d’un chien en dépression ?

La dépression est une pathologie qui peut affecter n’importe quel chien. Les symptômes chien dépression sont faciles à repérer si vous êtes attentif aux agissements de votre animal. Si vous n’avez aucune notion de la manifestation de la dépression chez un chien, il est temps de vous intéresser à cette maladie. De nombreux signes sont à déceler pour le bien de votre animal de compagnie.

L’isolation

Lorsqu’un chien est dépressif, il a tendance à se cacher. Il cherche un abri où personne ne peut le déranger. Il ne répond pas à l’appel et reste cloîtré dans son coin.

Vous constatez rapidement qu’il n’agit plus comme avant. Même quand vous revenez du travail, il est peu enthousiaste à venir vous chercher. Il est fort probable qu’il se soit isolé pour vivre son malheur.

L’isolation est l’un des symptômes chien dépression. Il cherche par tous les moyens à éviter la compagnie d’autres animaux et parfois des humains. D’habitude, à une heure bien précise, il joue et gambade dans votre cour. Mais comme il est dépressif, il n’a envie ni de sortir ni de jouer.

La perte d’appétit

Parmi les symptômes chien dépression, après l’isolation, il se peut que l’animal n’ait plus envie de manger. Et même s’il se rapproche de sa gamelle, il ne fait que le renifler et retourne dans son refuge.

La perte d’appétit d’un chien, du jour au lendemain, vous informe que quelque chose ne va pas. Il n’est pas rare qu’un chien dépressif cesse totalement de s’alimenter. Vous devez immédiatement réagir, car votre ami fidèle est en danger.

Attention, il est probable que votre chien s’alimente soudainement d’une façon compulsive et avale une quantité considérable de nourriture. Cette attitude varie d’un chien à un autre. L’essentiel est que vous soyez conscient de son état.

Le changement de comportement

En général, les symptômes chien dépression commencent par le changement brusque de la conduite. Il devient moins performant qu’à l’accoutumée. Il est sujet à des pleurs et à des soupirs. Son aboiement se transforme en plainte et en gémissement. Il n’arrive plus à dissimuler sa tristesse.

Le sommeil d’un chien en dépression change. Il peut dormir plus de 14 heures par jour et il a l’air constamment fatigué. Quelquefois, il lèche ses pattes pour exprimer son mal-être.

Il paraît que la bêtise est un symptôme d’un chien en dépression. Il attire votre attention en saccageant des objets dans la maison. N’hésitez pas à faire appel à un spécialiste canin si l’un de ces symptômes survient à votre animal de compagnie.

Quitter la version mobile